En France, les pertes et gaspillages alimentaires c'est 10 millions de tonnes de produits par an, soit une valeur commerciale estimée à 16 milliards d’euros. Ce gaspillage représente un prélèvement inutile de ressources naturelles, telles que les terres cultivables et l’eau, et des émissions de Gaz à Effet de Serre qui pourraient être évitées.


Ces émissions de GES sont évaluées par l’ADEME à 3 % de l’ensemble des émissions nationales. Il est réparti entre les phases de production, de transformation, de distribution et de consommation (cf. étude INCOME consulting AK2C pour l’Ademe, mai 2016)

Pour la phase de consommation, cela représente 29 kg par personne par an de pertes et gaspillages au foyer - dont 7 kg de déchets alimentaires non consommés encore emballés - auxquels s’ajoutent les pertes et gaspillages générés en restauration collective ou commerciale.

Mieux lutter contre le gaspillage alimentaire, cliquez ici, et , mieux ranger son frigo ici ,

comprendre les dates de conservation, c'est là.

L'ADEME a produit une vidéo sur la 8ème édition de la semaine européenne de la réduction des déchets (novembre 2016).


Réalisé

Des campagnes de pesée des restes de cantine ont été réalisées, afin d'établir un état des lieux du gaspillage alimentaire dans les écoles. La première campagne faisant état de 40% de perte, une modification de la composition des menus a été négociée avec le fournisseur des repas, conduisant à une baisse des pertes de 40% à 18%.

 

Une action de sensibilisation au gaspillage alimentaire a été réalisée dans les 3 écoles élémentaires de la ville. Menée dans le cadre de la SERD (Semaine Européenne de Réduction des Déchets), du 18 novembre au 26 novembre 2016 par un diététicien spécialisé dans la restauration scolaire, l’opération a donné lieu à l’organisation de quiz et d’animations diverses avec le concours du personnel de cantine, des animateurs, et des responsables scolaires de la Mairie. Une cuisine grandeur nature anti-gaspi et des affiches étaient exposées, afin d’aider les enfants dans leur réflexion. Les enfants ont accueilli cette démarche avec enthousiasme.

 

 

En projet

Avec le concours de la Communauté d’Agglomération de Versailles Grand Parc, et à titre expérimental, des pesons (balances destinées à peser les restes de repas restés dans les assiettes, ainsi que les aliments non consommés restés sur les présentoirs) vont être mis en place dans les 3 écoles élémentaires de la commune. Cette opération sera accompagnée par des actions de sensibilisation régulières, dispensées par des professionnels, et financées par la Communauté d’Agglomération de Versailles Grand Parc, en direction des enfants. Un bilan sera établi sur une période donnée, présenté aux parents afin de les sensibiliser aussi au gaspillage alimentaire.

Les commerçants : le but est d'aider tous les responsables des commerces alimentaires à lutter contre le gaspillage alimentaire en les encourageant à signer une convention de don à des associations pour la reprise de leurs invendus alimentaires encore consommables, même si pour le moment seuls les magasins de 400 m² et plus sont concernés (loi n°2016-138 du 11 février 2016).