La solidarité est un des piliers majeurs du Développement Durable. C'est le ciment qui permet aux membres d'une communauté de bien vivre ensemble. Et au sein de ces différentes formes de solidarités locales, celles concernant le logement sont essentielles, particulièrement en Ile de France.


Réalisé

La Fondation Abbé Pierre recense plus de 4 millions de personnes mal logées en France. Malgré les apparences, la réalité à Jouy n'est pas rose non plus. Nous devons donc répondre aux besoins pressants de logements dans notre commune tout en préservant ce cadre de vie qui en fait sa richesse.

Depuis 2008, la ville a réalisé 4 logements passerelles, 48 logements dont 26 en pension de famille (voir ci-dessous) et 52 logements aidés dispersés dans la commune.

 

A été également mise en place la première "Maison qui déménage" de France en 2015. Elle permet à une famille de vivre sur un terrain en attente d'affectation, dans une maison écologique, montable et démontable en moins de deux semaines.

Une maison intergénérationnelle  a été inaugurée en janvier 2017. Implantée en centre ville, elle abrite,  sur quatre niveaux, 22 logements familiaux, une pension de famille de 26 studios ainsi que des espaces collectifs dédiés aux résidents. Cette structure d’accueil mixte de type communautaire s’inscrit dans le cadre d’un projet social défini par l’association Habitat et Humanisme, dont le souci est de créer un lieu emblématique du « vivre ensemble » fondé sur la mixité. Mixité sociale,mixité intergénérationnelle et Mixité des statuts d’occupation des logements.

Réalisée dans une démarche de développement durable, cette opération bénéficie de la certification Habitat & Environnement.

Pour en savoir plus

En projet

25 à 28 logements à l'ancien emplacement de la médiathèque, place de la Marne, 120 logements à proximité de la gare sur les friches RFF et d'autres projets en réhabilitation ou transformation de bureaux donc sans mobilisation de ressources foncières supplémentaires.